•  

    Parce que le militantisme peut aussi se faire en souriant.


    10 commentaires
  • Un chat,

    en France,

    est considéré en divagation si il se trouve à plus de

    1 kilomètre de son domicile.


    11 commentaires
  • 23 juin 2017

     

    Un Toréro a été tué par un taureau au cours d'une corrida dans les Landes.

    Frédéric Fromet, chanteur humoriste en a fait une chanson.

     

     

     

    Conclusion aujourd'hui

    Frédérique risque d'être malmené par le CSA.

     

    Si vous voulez le soutenir comme moi :

    signez là .

     

    Merci d'avance pour lui.

     

    Association Fadjen


    12 commentaires
  • Imaginons :

     

    Un groupe d'enfants tués dans un village,

    alors même que surviendraient autant de naissances nouvelles.

     

    Songerait-on à dire que le maintien de l'équilibre de la

    population rend cette tragédie moins insupportable ?

     

    De toute évidence, pour les parents des disparus, et même pour

    les autres, les heureux événements ne sauraient supprimer la

    douleur liée au fait que des êtres manquent à leurs proches.

    De la même façon, quand un enfant animal meurt,

    il vient à manquer à sa mère et à d'autres ; son remplacement

    par un congénère n'efface ni la souffrance des parents ni la trace

    du disparu. Parce qu'il était une personne animale, et non un

    simple représentant de l'espèce, un matricule dans les effectifs

    d'une population écologiquement contrôlée.

     

    Exemple :

     

    Une communauté de 72 grands dauphins.

     

    L'ensemble des 72 cétacés était constitué de

    2 sous-communautés liées entre elles par quelques individus seulement.

    Ces sujets ne présentaient, en apparence ( = vision humaine)

    aucune particularité notable, si ce n'était leur position centrale

    dans le réseau social.

     

    Quelques années plus tard, deux individus clefs,

    véritables pivots du système social disparurent.

    Le groupe se scinda en deux clans.

     

    Quand ils revinrent un peu plus tard,

    la communauté se reforma.

     

    Moralité :

     

    Dans une collectivité animale,

    bien des choses reposent sur des individus déterminés

    aux rôles non interchangeables.

     

    Voilà pourquoi nous pouvons considérer les animaux

    comme des personnes.

     

    Voilà aussi pourquoi la capture ou la mort d'un seul être vivant

    est toujours catastrophique,

    non seulement pour la victime,

    mais pour toute sa communauté.


    4 commentaires
  •  

    Moi Sereine en absolu 100% : 20 ans.

     

    Et pour qu'un jour vous aussi, vous puissiez annoncer un chiffre,

    ( si tel est votre désir )

    inscrivez-vous  ICI.


    1 commentaire
  • " Pour éviter que les recherches médicales ne conduisent à l'extinction des populations

    de chimpanzés sauvages, on pourrait les élever en captivité. Mais cela ne résoudrait

    pas le problème éthique fondamental, pas plus que la mise en esclavage des

    enfants de Noirs nés en Amérique, après l'interdiction du commerce des esclaves

    avec l'Afrique, n'a rendu acceptable au siècle dernier la pratique de cet asservissement

    aux États-Unis.

     

    Pourquoi admet-on que l'on puisse faire

    des expériences sur Homo troglodytes,

    mais non sur Homo sapiens ? "

     

     

    *

     

    On juge acceptable de soumettre des grands singes

    à des expériences mortelles, afin de réaliser des recherches

    médicales, mais non des êtres humains. La raison justifiant

    cette démarche est précisément que les chimpanzés sont

    presque non semblables sur le plan génétique. On peut leur

    inoculer un grand nombre des mêmes maladies infectieuses

    que les nôtres, et leur organisme répond aux agents pathogènes

    de façon très similaire au nôtre. Donc, les expériences

    sur les grands singes permettent de mettre au point

    des traitements médicaux bien mieux que des expériences

    sur n'importe quel autre animal.

    Il y a un problème d'éthique encore plus difficile à résoudre

    que celui posé par la mise en cage des grands singes dans les

    zoos. Tout compte fait, des millions d'êtres humains qui se

    sont conduits en criminels sont enfermés dans des conditions

    bien pires que celles des grands singes dans des zoos ; mais

    il n'y a pas d'analogue humain socialement accepté des

    recherches médicales effectuées sur les animaux, alors

    que des expériences sur des êtres humains fourniraient aux

    chercheurs des renseignements bien meilleurs que celles

    effectuées sur les chimpanzés. Cependant, les expériences

    sur l'homme réalisées par les médecins nazis dans les camps

    de concentration sont regardées par tout le monde comme

    l'une des abominations les plus monstrueuses commises par les nazis.

     

    Pourquoi accepte-t-on de réaliser

    de telles expériences sur des

    chimpanzés ?


    6 commentaires
  • La gauche, la droite

    pour les non humains

    ce ne sont pas deux équipes qui utilisent les mêmes outils

    pour être assis le plus haut dans l'arbre.

     

    La gauche et la droite c'est être gaucher ou droitier.

     

    Il y a une généralité au fait d'être l'un ou l'autre.

     

    Prédominance de la main droite chez le chimpanzé,

    L'orang-outan serait plutôt gaucher,

    Le gorille ne présente qu'une faible majorité de droitiers,

    Les juments préfèrent leur côté droit

    et les étalons le gauche,

    Les corbeaux de Nouvelle-Calédonie sont droitiers

    et

    Le rouge-gorge montre une nette dominance

    de l'oeil droit.

     

     

    La gauche et la droite

    c'est aussi un message envoyé par les chiens.

     

    Quand un chien fait bouger sa queue majoritairement sur le côté droit

    il annonce qu'il est de bonne composition,

    que son excitation est positive.

    Par exemple, il est heureux de vous voir, il a envie de jouer avec le chien qui approche,

    il a bien envie de goûter aussi au contenu de l'assiette...

     

    Si à l'opposé, sa queue danse principalement sur la gauche

    il annonce qu'il n'est pas satisfait de rencontrer un être ou une chose,

    qu'il a peur ou qu'il est très en colère,

    qu'il ne veut pas jouer avec l'autre chien mais lui prouver qu'il veut être respecté...

     

    Quand un chien rencontre un chien

    par reconnaissance des droites et gauches

    ils savent l'intention de l'autre et annonce la leur.

     

    Couper la queue d'un chien par désir d'esthétisme (vision humaine)

    équivaut à le rendre en partie muet.

    Cela revient à une amputation de sa sociabilité.


    3 commentaires