• Les dauphins et les orques aident un congénère

    blessé, soutenant par exemple un adulte ou

    un nouveau-né pour lui permettre de respirer

    à la surface, généralement en formant de leur

    corps un radeau de sauvetage.

     

    Les dauphins

    pratiquent des alliances durables. Ils coopèrent,

    chassent ensemble et ont des sentinelles quand

    le groupe se nourrit. Ils vivent dans un univers

    émotionnel très riche. La forte cohésion d'un

    groupe est importante pour chacun, ce qui

    explique pourquoi ils consacrent du temps à

    entretenir ces relations, pourquoi la solidarité

    est si forte, l'entraide régulière et le désarroi

    aussi profond à la disparition d'un parent, d'un ami.

     

    Ils peuvent secourir des humains et des

    animaux en fâcheuse posture, n'hésitent pas,

    pour certains, à venir chercher de l'aide auprès

    des hommes, comme la femelle dauphin qui,

    empêtrée dans une ligne de pêche, est venue

    chercher du secours auprès d'un plongeur.

     

    Par exemple

    un dauphin solitaire et handicapé par une déformation

    à la colonne vertébrale fut recueilli par un groupe

    de cachalots.

     

    Bien qu'ils aient tous deux une

    histoire évolutive différente, le cerveau du

    dauphin, à l'instar de celui de l'humain, possède

    un cortex cérébral et un néocortex associatif.

    Il possède des compétences émotionnelles et

    cognitives supérieures et variées ainsi qu'une

    conscience, une aptitude à résoudre des

    problèmes par la pensée abstraite.

     

    Les cétacés disposent d'une sorte de lobe

    supplémentaire à côté de leur système limbique et

    de leur néocortex. Ce lobe paralimbique a quelque

    chose à voir avec le traitement des émotions mais

    il est également lié au traitement de la pensée.

    Il est très fortement développé chez la plupart des

    cétacés, beaucoup moins chez les humains et

    pas du tout chez d'autres mammifères. Cela suggère

    qu'il y a quelque chose qui a évolué ou qui s'est

    adapté dans ce cerveau au fil du temps, alors que

    cela ne s'est pas produit pour les autres

    mammifères, y compris les humains.


    18 commentaires
  • Si vous puciez un chien (idem un chat) avant l'an  2000

    ou sur les quelques années suivantes,

    vous receviez une carte sur laquelle il était écrit,

    noir sur blanc,

    que l'humain était PROPRIÉTAIRE de l'animal.

     

    Qui dit propriétaire,

    dit chose pour les êtres inanimés et esclaves pour les êtres doués de sensibilités.

     

    Si vous pucez un chien (sujet de cet article) en 2017, vous recevrez une carte sur laquelle le mot propriétaire a été remplacé par DÉTENTEUR.

     

    Un détenteur détient.

    Détenir veut bien dire : retenir dans un lieu ou garder en sa possession.

     

    Peut-on se réjouir d'être passé du rôle de

    gusgus qui gère sa meule d'esclaves à celui du

    mec qui garde des prisonniers ?

    Perso, je ne vois qu'une différence : l'oisiveté.

    Les esclaves travaillent et les prisonniers n'ont rien pour occuper leur journée.

     

    Là le législateur n'a pas tout faux.

    Combien de chiens s'ennuient dans leur chenil, au bout de leur chaîne,

    sur la pelouse ou dans son panier dans la maison ?

     

    Combien de chiens ont une heure, juste une heure d'activité par semaine,

    soit 1h sur 7 jours ? Plus ou moins de 10% ? 

    Je ne le sais pas le chiffre,

    je sais juste que les chiens qui ont une vie riche ne sont pas nombreux.

    Alors oui, les chiens sont majoritairement des prisonniers

    qui s’ennuient dans des prisons plus ou moins dorées

      où ils reçoivent des visites plus ou moins courtes

    de geôliers plus ou moins sympathiques.

     

    Ce que je sais avec certitude.

    Les chiens sont aussi des personnes.

     

    Sans aucune sédation, aucune attache.

    Avec des boules Quies pour protéger leurs oreilles délicates

    des 95 décibels qu'émet le scanner à IRM,

    après apprentissage,

    une dizaine de chiens sont entrés dans la machine

    pour faire découvrir aux hommes leur réalité.

     

    Il existe une similitude frappante

    entre les chiens et les humains

    à la fois pour la structure et le fonctionnement

    d'une zone cérébrale clé : le noyau caudé.

     

    Le noyau caudé joue un rôle majeur dans l'anticipation

    de ce que nous apprécions, comme la nourriture, l'amour et l'argent.

     

    Chez les chiens,

    l'activité du noyau caudé augmente en réponse

    à des signaux indiquant de la nourriture.

    Il s'active aussi face à des odeurs d'humains connus,

    au retour de l'humain avec qui il vit.

     

    L'aptitude à éprouver des émotions positives,

    comme l'amour et l'attachement,

    implique aussi que les chiens ont un certain niveau de sentience*

    comparable à celui d'un enfant humain.

     

    On ne peut plus se voiler la face.

    Les chiens ont comme nous, des émotions.

    Cela implique que nous ne pouvons plus les traiter comme des biens à posséder.

     

    Une solution pourrait consister à admettre une sorte de

    personnalité limitée pour les animaux

    dont il est neurobiologiquement prouvé qu'ils ont des émotions.

     

    Certaines associations de sauvetage usent déjà du terme "gardien"

    pour désigner les humains qui s'occupent de chiens,

    soulignant ainsi la responsabilité implicite qu'ils ont de protéger leurs pupilles.

    Si on n'est pas un bon gardien, on court le risque de voir son chien placé ailleurs.

     

    Il n'existe pas de lois couvrant les animaux considérés comme des pupilles.

    Les associations ne disposent donc guère de fondements juridiques

     

    sur lesquels s'appuyer pour défendre les intérêts des animaux.

     

     

    Ceux qui savent que les chiens sont des personnes

    et qui ne les veulent plus ni esclaves, ni prisonniers,

    doivent rejoindre le parti politique Animaliste,

    l'unique qui saura voter les lois nécessaire au changement.

     

     

     

    * La sentience (du latin sentiens, « ressentant ») désigne la capacité d'éprouver des choses subjectivement, d'avoir des expériences vécues.


    23 commentaires
  • .

    Un résultat encourageant.



    Le Parti animaliste,

    qui présentait une liste de 14 candidats à Paris aux élections sénatoriales

    du dimanche 24 septembre,

     a obtenu 10 voix (sur 2 922 exprimées)

    soit 0.34 % des suffrages exprimés

    C'est deux fois plus que la liste du FN, qui a eu 5 voix.



    Compte tenu du mode de scrutin au suffrage universel indirect,

    donc très peu favorable, il s'agit d'une belle performance !

    La cause animale entre un peu plus chaque jour

    sur le terrain politique et ce n'est pas prêt de s'arrêter !

     

     

    Tout reste à faire.

    .


    6 commentaires
  • Ce jour je commence une série d'articles sur les bons gestes qu'il faut avoir quand on trouve un bébé.

    Je les mettrais tous en lien dans la marge

    pour une plus grande praticité.

     

    Bébé Hérisson.

     

    Le lait de vache comme le lait de chèvre

    n'est pas idéal pour un bébé.

    Celui de vache contient du lactose

    qu'il ne digère pas

    et

    celui de chèvre l'hydrate mais ne le nourrit pas.

    Le lait d'une maman hérisson est très concentré,

    très riche en protéines et en graisses.

    Il est presque sans sucre.

    Il faut lui donner du lait en poudre pour chiots

    en version revu et corrigé.

     

    Il faut :

    Préparer une tisane en plaçant un sachet de

    graines de fenouil dans de l'eau chaude.

    Laisser infuser une dizaine de minutes.

    Ensuite quand l'infusion est prète,

    il faut en mettre une dose dans une tasse.

    Y ajouter une dose de poudre de lait.

    Mélanger très bien pour avoir zéro grumeau.

    Quand la crème est parfaite,

    on ajoute une seconde dose de tisane

    pour obtenir le lait que boira le bébé Hérisson.

     

    Le rêve est de posséder une seringue à insuline

    pour lui servir de biberon.

    C'est très important qu'il n'avale pas de travers.

    Il pourrait mourir à cause d'une pneumonie de déglutition.

     

    Comment tenir le bébé hérisson lors des temps de biberons

    qui reviennent toutes les trois heures,

    jour comme nuit ?

     

    Le poser sur une table, le retenir de la main gauche pour garder

    ses membres avant en extension et ses membres arrières fléchis,

    soit en position de chien assis.

     

    Une goutte,

    la déglutition,

    une seconde goutte,

    la déglutition ....

    Il faut suivre son rythme.

     

    Cela peut prendre 20 minutes.

     

    Puis

    il faut absolument

    lui masser les parties génitales pour stimuler les déjections.

    Faire ce que sa mère ferait.

     

    Pour cela il faut prendre un disque de coton,

    le mouiller avec un peu d'huile d'amandes,

    l'entourer sur le doigt

    et masser doucement.

    C'est essentiel.

     

    Au cours des trois premières semaines de leur démarrage de vie,

    les hérissons ne peuvent pas remplir tout seuls

    les fonctions intestinales et urinaires.

    Si on ne les aide pas des blocages mortels peuvent se produire.

     

    Toutes les trois heures :

    1) peser le hérisson,

    2) Préparer son lait,

    3) le lui donner chaud avec la seringue,

    4) le masser,

    5) le remettre près d'une bouillotte chaude.

     

    Comment savoir quelle quantité lui présenter ?

     

    Un hérisson qui gazouillent est un hérisson qui a faim.

    Si il reste silencieux et qu'il prend du poids,

    c'est que les doses offertes lui suffisent.

     

    Le ventre d'un bébé hérisson a une peau si fine

    qu'on aperçoit par transparence 

    l'estomac rempli de lait. Cela donne une tache blanche sur la gauche.

    On découvre aussi en bas à droite

    une tache sombre presque violacée. C'est la vessie.

     

    L'urine des hérissons est très acide

    au point que si vous le laissez dormir sur une serviette mouillée

    par son urine, vous risquez de le retrouver en sang.

    Ce sera une inflammation suite à une brûlure.

    Il faudra alors bien nettoyer la plaie

    et appliquer ensuite une crème antibiotique.

     

    Les bébés hérissons commencent à ouvrir les yeux

    entre 2 et 3 semaines.

    Les hérissons voient principalement en noir et blanc,

    plus quelques rares couleurs.

    Leur vue n'est pas bonne

    mais leur ouïe et leur odorat

    sont très développés.

     

    Les dents sortent généralement dès la troisième semaine.

    Il faut alors commencer le sevrage,

    c'est-à-dire réduire la quantité de poudre de lait dans son breuvage

    et y additionner de la viande.

    Cette mixture ne passera pas à la seringue,

    il faut donc avant cette étape,

    lui apprendre à prendre son lait dans une assiette.

     

    Les hérissons ont un nez très long,

    leur bouche est située un peu plus en arrière.

    Le nez arrivera donc dans le lait avant la bouche.

    A l'intérieur du nez des hérissons

    se trouve une membrane qui se ferme

    pour bloquer le passage des liquides.

    Donc après avoir tremper son nez,

    il soufflera pour expulser le lait entré dans ses narines.

     

    Les hérissons pratiquent ce qui se nomme

    de l'autolubrification.

    Explication :

    Le bébé hérisson qui vient de découvrir son lait à la viande

    (l'idéal : viande lyophilisée pour chaton)

    jusqu'alors inconnu,

    va haleter, se mettre à mélanger ce qu'il a dans la bouche

    avec de la salive.

    De la mousse se formera aux coin de ses lèvres,

    puis il va se contorsionner,

    plier le cou en arrière,

    former une espèce d'arc avec son corps.

    En fait,

    il essayera d'atteindre tous les endroits de son dos,

    d'étaler la bouillie pleine de salive sur son corps.

    Comme il est encore bébé, donc maladroit,

    il basculera de droite à gauche,

    pédalera en l'air avec ses mini pattes.

     

    Les adultes pratiquent l'autolubrification

    à chaque fois qu'ils rencontrent quelque chose de nouveau.

     

    Bébé a des dents, les yeux ouverts,

    il mange tout seul,

    il lui faut maintenant une cabane.

    Une boite à chaussures en carton fera très bien l'affaire.

    Il suffit d'y découper une porte d'entrée.

    Un peu dedans, bien plus dehors

    il faut mettre de la paille.

    Le hérisson doit pouvoir construire son nid

    comme il l'entend.

     

    Idem comme le carton de la maison

    et la paille lui seront inconnus,

    il en mâchera quelques bouts pour de l'autolubrication. 

     

    Il faudra mettre sa cage dans une pièce très lumineuse

    pour qu'il puisse vivre au rythme naturel

    de la nuit et du jour.

    Le jour les hérissons dorment.

     

    Attention n'ayant plus de lait bien liquide

    il lui faudra de l'eau à volonté.


    48 commentaires
  • Informations.

     

    Dix mois après son lancement et trois mois après avoir obtenu une moyenne de 1,10% aux élections législatives sur les 142 circonscriptions circonscriptions du territoire national où il présentait des candidats, le Parti animaliste présente une liste à Paris aux élections sénatoriales du 24 septembre 2017.

    Voir les 14 candidats.

     

    La question animale est désormais une question politique

    Malgré des moyens financiers très limités, le Parti animaliste a obtenu pour ses premières élections législatives un score très remarqué, illustrant la profonde volonté des citoyens de faire entrer la question animale en politique.

    Le Parti animaliste, en présentant des candidats aux élections sénatoriales, entend contribuer à la prise en compte de cette forte attente citoyenne par le Parlement, y compris au Sénat.

    Ces grands électeurs sont des élus (députés, sénateurs, conseillers régionaux, départementaux , municipaux) et des personnes désignées par les conseils municipaux. Malheureusement, l’écrasante majorité des élus, on le sait, n'a pas encore compris l'importance de la question animale.
     

    Informations.

     

    Comme il est totalement frustrant

    de ne pas pouvoir voter,

    en consolation

    passons chez L214.

     

    Informations.

     

    De quoi s'agit-il ?

     

    L214 lance les Actions Express pour les Animaux : une équipe déterminée à changer le monde pour les animaux... grâce à Internet !

    Une à deux fois par semaine, vous recevrez dans votre boîte mail une action simple et rapide à réaliser de chez vous, sur votre ordinateur. En signant une pétition, en exprimant votre avis sur les réseaux sociaux ou en écrivant à des entreprises, vous nous aiderez à faire la différence pour les animaux. Agir de chez soi, c'est facile et efficace !

     

    Pour vous inscrire.


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique