• Vous feriez ça à votre chien ?

    " Vous feriez subir ça à votre chien ? "

    est la question à poser aux personnes qui travaillent

    dans la recherche, ont une exploitation agricole,

    aux particuliers qui ont un poisson rouge dans un bocal,

    un oiseau dans une cage...

     

    Certains vont rester interdits de s'entendre poser la question,

    d'autres pour ne pas y réfléchir vont réagir avec rejet à votre encontre.

     

    La question n'a rien de sotte.

    Si quelqu'un ne fait pas à son chien

    ce qu'il fait chaque jour à d'autres chiens,

    ou à des souris, des rats, des chats, des singes,

    ou à des porcs, des vaches, des poules,

     voir à des poissons, des oiseaux,

    il faut savoir pourquoi.

     

    Pourquoi le chien ne peut pas être enfermé dans 2m²

    toute sa vie,

    alors que la grande perruche doit demeurer entre des grilles

    qui lui interdisent de voler ?

    Par exemple.

     

    Nous savons beaucoup de choses sur les émotions animales,

    la sentience et le comportement moral.

     

    Si nous avons encore beaucoup à apprendre,

    ce que nous savons déjà devrait suffire à nous inciter

    à changer notre façon de traiter les autres animaux.

     

    Il nous faut passer de la connaissance à l'action.

     

    Beaucoup estiment bien traiter,

    mais ce n'est pas le cas.

     

    Offrir eau fraiche et nourriture de qualité ne suffit pas.

     

    Il est aussi infondé de dire :

    " C'est un chien de chasse, il est fait pour vivre en chenil,

    l'autre c'est un pinscher nain, c'est normal qu'il soit dans la maison. "

    ou

    " C'est un oiseau exotique, il est habitué à vivre en cage,

    ce n'est pas comme un rouge-gorge qui lui doit vivre dehors. "

    ou

    " C'est un combattant, il vit dans les flaques à l'origine,

    1/2 litre c'est bien assez pour lui,

    ce n'est pas un scalaire. "

    que de dire

    " c'est un garçon, il doit faire des études pour devenir un homme,

    sa sœur va se marier, elle doit juste apprendre

    à obéir à son mari et à cuisiner,

    pas besoin d'école pour çà. "

     

    Les plus orgueilleux ou immatures (= ignorants) répondront

    " mais je l'aime"

    pour justifier qu'ils gardent, sans état d'âme,

    un chien au bout d'une chaîne,

    un poisson rouge dans 5 litres d'eau verte ou marron,

    un cochon dans une stalle de reproduction.

    De ceux-là toujours, il faut espérer n'être jamais aimer.

     

     

    « le célèbre Simon's cat est un chat noir.Ce que les journaux ne racontent pas. »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Novembre à 18:27

    Beaucoup d'habitudes héritées d'une forme de culture. Avec certaines générations récentes il sera peut être plus aisé de faire évoluer les choses, mais je reste convaincu que cela sera long

      • Dimanche 5 Novembre à 21:30

        Il est vrai que dans la nouvelle génération,

        beaucoup n'ont pas connu la campagne =

        les lapins et volailles élevés et tués par le père ou la grand-mère, donc oui certains seront bien mais d'autres resteront sérieusement spécistes.

        Il suffit de voir comme les racistes et les sexistes

        sont nombreux chez les jeunes.

    2
    Lundi 6 Novembre à 09:59

    Chez nous les deux perruches volent où elles veulent dans la maison, mais ont leurs places de prédilection ; c'est donc très simple d'éliminer leurs "petits cadeaux"

     

     

      • Lundi 6 Novembre à 20:52

        Avant d'avoir des chats et une maison,

        je vivais en appart avec 2 perruches ondulées

        qui avait une "grande" cage pour manger, boire

        mais donc la porte était toujours ouverte,

        et sur le toit de la cage il y avait un gros bout de bois où

        Minussie passait ses journées,

        alors que Blanbec allait d'une plante verte à l'autre,

        et comme chez toi, il y avait des lieux stratégiques.

    3
    Mardi 7 Novembre à 09:50

    C'est marrant : pile poil comme chez nous pour la grande cage.

      • Mardi 7 Novembre à 15:26

        C'est que nous sommes sur la même longueur d'onde.

    4
    Mardi 7 Novembre à 20:00

    Je n'ai que 2 chats et ils se baladent dans le jardin la journée. Le soir je les fais rentrer dans la maison.

    5
    Lundi 13 Novembre à 23:56
    Dani et ses 7 Chats

    Pas trop sur internet ces temps ...

    "il est hors de question que mes chats montent sur le lit etc."
    Chez nous le lit est squatté toutes les après-midi par les minous.

    Je fais (on fait) au mieux ... je suis très loin de la perfection,
    et mes chats sont "mal élevés" car ils montent aussi sur la table !
    Bref, ils vont où ils veulent. Déjà que je n'ai pas de jardin,
    je ne vais pas interdire un endroit.

    Pour revenir à ton article, certains distinguent
    les animaux comme le chien, chat, hamster, et quelques autres,
    de tous les autres animaux.
    Pour ces gens, on peut en exploiter certains mais pas d'autres.

    Que dire par ex. du cheval qu'on exploite pour l'argent dans les courses ?
    Si le cheval pouvait choisir entre une course comme un dératé
    et une prairie, où irait-il ?

    Et le taureau dans les arènes ?

    Idem pour les humains, certains se sentent supérieurs à d'autres,
    et n'ont aucune honte à exploiter leurs semblables.

    C'est assez monstrueux tout ça.

    Caresses à la marmaille poilue  :-)

      • Mardi 14 Novembre à 09:52

        Née dans le monde des chevaux de course

        je peux te dire que certains sont des vrais

        sportifs qui veulent courir, gagner,

        mais ils sont très très minoritaires.

        Pour la majorité même l'entrainement c'est l'enfer,

        et il ne faut pas oublié que le reste du temps

        ils sont au box, et

        pire, que beaucoup de lad, les gugus qui s'en occupent

        sont juste de jeunes cons qui se surjouent.

        Les mecs font ce métier pour le prestige, car ils sont petits, mais pas par amour du cheval, oh non, crois moi, sur les hippodromes, comme dans les écuries on ne parle pas d'amour.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :