• Cela n'implique que moi,

    mais je pense que ce livre devrait figurer au coeur

    de toutes les bibliothèques familiales.

     

    Suggestion de lecture.

     

    Extraits :

     

    Page 125 : " Il y a, pour résumer, trois catégories d'hommes :

    ceux qui travaillent pour nous,

    ceux qui s'efforcent de nous tenir compagnie,

    ceux que nous mangeons."

     

    Page 180 : " Nous ne voulions pas d'animal ou d'humain de compagnie.

    Je me sentais déjà souvent trop sédentaire,

    et victime de la vie pratique, j'avais peur que pareille

    présence ne nous crée encore plus d'obligations."

     

     

     

    Les humains sont des mammifères

    soit des animaux au milieu d'autres animaux.

    Telle est l'unique vérité.

     

    Au fil des siècles les hommes se sont

    auto-convaincus que cette vérité n'en était pas une,

    qu'il y avait d'un côté les animaux,

    et de l'autre, eux, êtres suprêmement intelligents.

     

    Nous connaissons la suite.

     

    Aujourd'hui, l'endoctrinement est tel,

    que beaucoup d'hommes sont 

    tout simplement INCAPABLE de recevoir cette réalité.

     

    Ce roman ouvre les yeux.

     

    Une espèce est descendue sur Terre,

    a pris la place des humains

    et a replacé les hommes au milieu des animaux.

     

    Le personnage principale du roman

    travaille au ministère de l'éthique.

     

    Quand L214 parle de la souffrance du veau séparé de sa mère,

    l'humain dit "ce n'est qu'un veau".

    Dans ce livre le bébé séparé de sa mère est né dans l'espèce humaine.

    Tiens ! D'un coup cela change tout,

    on sent la souffrance.

     

    Couper les queues et les dents des porcelets

    pour moins de combats dans les stalles d'engraissement :

    on s'en fout.

    Couper les mains des bébés humains

    pour moins de violence dans les hangars d'engraissement :

    Oh ! Là cela touche les tripes.

     

    Ce livre n'invente rien

    il transpose pour faire comprendre.

     

    L'idée de ce livre est une merveille.

    Vincent Message signe là

    un immense ouvrage.

     

    Roman de 297 pages publié au Seuil.

     

     


    5 commentaires
  •  

    Quelques petits conseils pour l'établissement d'un bac :

    * Les petits bacs servent à tester les substrats, les plantes, l'eau de conduit.

    On peut y mettre des poissons en quarantaine dedans

    mais ce ne sont pas des lieux de vie.

    * Le substrat doit être nutritif mais non fertilisé.

    Attention aux substrats traités, ré-enrichis, etc.

    * Le gravier ne doit être ni trop fin ni trop grossier.

    L'idéal c'est une granulosité de 2 à 4 millimètre.

    S il est trop fin il va étouffer le substrat, il n'y aura plus de circulation d'eau.

    On peut avoir un sable fin en surface et un gravier plus grossier entre le substrat et le sable

    cela permettra la circulation d'eau.

     

    Si on met une grosse pierre dans l'aquarium

    il faut la poser à même le verre ou sur un polystyrène

    que le substrat soit autour et non dessous.

    Il ne faut pas étouffer le substrat.

     

    * Le nourrissage des poissons :

    Contrairement à l'idée reçue,

    c'est bien d'en mettre un peu plus que la quantité mangée par les poissons

    l'excès va nourrir les plantes.

    Les bactéries vont s'en nourrir, produire du C02, des nutriments pour les plantes.

    Attention , c'est dans le cas d'un bac qui fonctionne bien.

    L'excès de nourriture dans un bac non équilibré accélère la catastrophe.

     

    Des poissons en bonne santé et heureux dans leur bac

    ne vont jamais trop manger,

    si vous avez un poisson qui se goinfre c'est qu'il n'a pas la vie qu'il mérite

    il est en souffrance.

     

    Les nourritures :

    Il y a les nourritures lyophilisées du commerce.

    C'est bien dosé, on peut les utiliser

    mais il est préférable de compléter avec des nourritures fraiches

    comme du foie de poulet, du jaune d’œuf cuit,

    des artémias, des vers...

     

    Ni médicament ni produit chimique dans un bac.

    On ne joue pas au apprenti chimiste.

    Un bac s'équilibre de lui-même.

    La chimie ce sont les plantes qui s'en chargent. (leçon sur l'allélochimie)

    Si un poisson est malade est qu'on veut le soigner,

    on le place dans le petit bac qui devient l'infirmerie.

     

    * un empoissonnement modéré : surtout jamais de surpopulation.

    Ce n'est pas seulement une question de polution

    c'est une question de respect.

    Les poissons vivent naturellement dans des espaces très ouverts

    donc si ils sont les uns sur les autres

    ils vont être stressés.

     

    * Les changements d'eau ne sont pas nécessaire dans un  bac naturel.

    Sauf au démarrage.

    Si on utilise un terreau comme substrat

    il faudra faire des changement d'eau car le substrat relâchera des toxiques.

     

    * Le gravier ne doit jamais être nettoyé.

    Le gravier est là pour récupérer les déchets

    afin que les déchets soient traités par les micro-organismes.

    Nettoyer le gravier équivaut à déstructurer les biofilms.

     

    * Filtration et brassage :

    La filtration mécanique permet d'enlever les gros morceaux,

    il faut la laver régulièrement

    pour qu'elle ne devienne pas une filtration biologique.

    La biologie ne doit se retrouver que au sol

    c'est très important.

    La pompe de filtration est là pour brasser l'eau

    homogénéiser la température et l'oxygénation de l'eau.

     

    * L'aérateur n'a aucune utilité ici.

    Le fameux bulleur n'a aucune fonction.

     

    * La taille des plantes est obligatoire.

    Attention à ne pas tailler trop sévèrement.

    On ne taille pas la partie émergée des plantes,

    elle fixe le CO2 et la lumière, elle est très importante pour les plantes,

    elle leur facilite beaucoup la vie, donc on ne taille jamais les parties qui dépassent de l'eau.

    On taille les vieilles feuilles, les branches isolées.

    Si on est radical on va favoriser la pousse des algues.

    On taille peu et souvent.

     

    * Le ph d'un aquarium planté se maintient pratiquement tout le temps

    entre 7 et 8 et il ne baisse jamais.

    La question est : Comment maintenir des poissons qui demandent un pH à 6 1/2

    dans un bac qui reste entre 7 & 8 ?

    Pour les poissons qui veulent un pH extrême 5 ou 9

    là c'est simple : C'est impossible.

    Il leur faut un aquarium avec une filtration chimique.

    Sinon pour ceux approchant comme 6 1/2

    le pH n'est pas un facteur si important pour les poissons

    et donc ils vivront très bien dans un aquarium planté à la filtration naturelle.

    Ce que les poissons n'aiment pas, ce sont les variations.

     

    * La fertilisation : Jamais

    un aquarium naturel planté n'a jamais besoin d'ajout d'engrais.

     

    * La dureté : pas trop douce.

    Le GH minimal devrait être de 4.

    Les plantes ont besoin d'un minimum de nutriments à absorber.

    On n'oublie pas que les eaux plus dures confère une protection contre les métaux lourds grâce au calcium.

    Et puis les plantes comme les poissons

    qui sont acclimatées aux eaux dures ont du mal à vivre en eau douce

    parce qu'elles n'ont pas la protection du calcium.

     

    * Attention au chlore et chloramine

    que l'on trouve dans l'eau du robinet.

     

    * Les escargots :

    Par moment ils pullulent , par d'autres leur population reste discrète

    il est difficile de savoir pourquoi.

    Ce qui est sûr c'est que si on en a beaucoup c'est qu'un paramètre

    s'est déséquilibré.

     

    * La température :

    Il faut abandonner l'idée d'avoir une température stable sur toute l'année,

    parce que c'est juste impossible.

    L'été la température de la pièce est plus élevée

    que ce que doit être la température de l'eau,

    mais si on y pense c'est assez étrange d'avoir la même température sur les 12 mois

    cela n'existe sur aucun point de la Terre.

    On règle pour l'hiver la T°C  désirée par les poissons

    et on ne se stresse pas quand sur certains jours de l'été

    il y a un ajout de quelques degrés.

     

    Voilà toutes les pistes pour monter correctement son bac

    après c'est à chacun de se souvenir qu'il ne connait pas tout

    et donc d'observer son bac

    puis de chercher dans les livres, sur internet

    de nouveau élément pour réduire son ignorance

    et aider les plantes, les poissons à s'épanouir.


    6 commentaires
  • Ce jeudi soir

    les 11 candidats à la présidentielle

    passent les uns après les autres sur France télévision & France Inter

    pour nous inspirer à voter pour eux.

     

    J'ajoute.

     

    La militante antispéciste,

     et la membre du parti animaliste que je suis,

    vous  invite à lire le résultats de diverses enquêtes :

    La condition animale

    et l'opinion publique .

     

     

     

    Depuis 2011 l’ensemble des propositions,

    déclarations et actions vis-à-vis de la question animale

    est collecté afin de nous faire mieux voir le degrés de spécisme de chaque politicien.

     

     

    J'ajoute.

     

    Pour en savoir plus

    n'hésitez pas à cliquer sur l'affiche de L214.

     


    3 commentaires
  • h

     

    si vous cliquez sur le logo vous arrivez sur leur site.

     

     


    8 commentaires
  • Disparition.

     

    06 83 38 84 18

     

    Cette podenca a disparu sur la région parisienne.

    Je n'ai pas plus d'info car tout est diffusé par facebook

    et ici il n'y a que les fesses de Kirill bouc

    qui comme toujours ne savent rien.

     

    Reseda

    vivait avec Lili, pod également.

    Lili est morte à cause d'un piège.

    Une pétition est en ligne.

    Pour y accéder, cliquez sur la photo de Lili.

     

    Disparition.


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires