•  

     

    Dans 14 jours ce sera le réveillon de Noël.

    Pour en finir avec les plats lourds qui gavent l'homme de corps morts

    voici un plat crémeux et léger végétarien :

     

    Un gratin de chou-fleur.

     

    S50.

     

    Il nous faut en premier lieu

    cuire à la vapeur le chou-fleur.

     

    S50.

     

    Pendant ce temps on fait fondre 50g de beurre

    à feu doux.

     

    S50.

     

    On y ajoute petit à petit

    60 g de farine

    tout en remuant toujours.

     

    S50.

     

    Puis par petites doses additionnées

    sans cesser de mélanger

    on incorpore un demi litre de lait chaud.

     

    Ce qui nous donne une sauce béchamel.

     

    S50.

     

    Sauce béchamel que l'on enrichie de 240g de haché végétarien.

     

    S50.

     

    Ensuite dans un plat profond

    on dépose des fleurs de chou-fleur,

     

    S50.

     

    que l'on recouvre de 50% de la préparation.

    Puis on dépose une seconde couche de fleurs

    et on recouvre l'ensemble du reste de la sauce.

     

    Reste à passer le plat au four : 200°C pendant 45 minutes.

     

    S50.

     

    Se mange bien chaud.

     


    2 commentaires
  • Les plantes pour purifier l'eau.

     

    Les plantes sont très importantes pour lutter contre les métaux lourds.

    ( Métaux lourds = mercure, cuivre, cadmium, zinc, fer, plomb, aluminium...).

    Les métaux lourds sont capables d'interférer avec les organismes vivants

    en les endommageant gravement.

     

    Mais il faut aussi savoir que ces métaux lourds en très petites quantités

    deviennent ce que l'on nomme oligo-élément

    et ils sont très utiles.

     

    Les eaux du robinet ont subi des traitements pour entrer dans la consommation humaine

    aussi elles sont relativement sûres en ce qui concerne les métaux lourds.

    Mais attention les normes sont toutes posés en fonction de l'espèce humaine

    aussi si on prend le cuivre, la norme humaine est beaucoup trop élevée pour des poissons.

     

    Pour ce qui est des eaux naturelles  (eau de pluie, de source ou puisée d'un puits )

    les taux de pollution peuvent être énormes.

    Par exemple

    dans les eaux de pluie on retrouve diluée la pollution atmosphérique,

     et dans l'eau du ruisseau, l'activité agricole avoisinant...

     

    Donc premier point, dans l'aquarium on met de l'eau du robinet.

     

    Petit exemple de toxicité des métaux lourds avec le cas du Fer en excès :

    Des radicaux libres vont se former et perturber la réplication de l'ADN des plantes

    et donc les détruire.

     

    Les métaux lourds se substituent à d'autres atomes au sein d'une molécule

    et la rendre inactive.

    Quand cette substitution est au détriment du calcium

    qui est un ion + comme beaucoup d'ion métallique

    c'est extrêmement grave car la plante ne peut plus véhiculer de message chimique.

     

    Pour ce qui est des poissons

    les métaux lourds peuvent les affecter de diverses manières,

    par exemple certains oeufs ne sont plus viables,

    certains poissons ne parviennent plus à se nourrir, à s'orienter, à nager...

     

    Les alevins sont encore plus fragiles que leurs parents.

     

    Les plantes y sont moins sensibles que les poissons.

    Par exemple l'excès de manganèse et cuivre et de zinc

    peuvent induire une incapacité de la plante à assimiler le fer

    donc la plante montre des signes de chlorose

    (= jaunissement car perte de la chlorophylle).

    Hâtivement on en conclue qu'elle manque de fer, on en ajoute et conclusion

    le fer passe en excès, les plantes brunissent et la faire mourir à terme.

     

    Donc attention aux engrais.

    Un bac bien fait n'a pas besoin d'engrais.

     

    Il existe divers facteurs qui limitent la toxicité des métaux lourds

    comme par exemple :

    - La dureté.

    Elle apporte tout un ensemble de minéraux dont le calcium qui est un ion +

    qui va prendre la place du cuivre, par exemple.

    Dans une eau douce il y a très peu de Calcium,

    les ions cuivres vont se retrouver sans concurrence et prendre une place

    qui ne leur est pas due au moment de la formation des molécules

    dans le cycle de la transformation des déchets organiques.

    - Le pH.

    Le pH peut limiter la dureté.

    C'est le cas de l'aluminium qui n'est pas toxique à un pH de 7

    alors que sous 6 ou au delà de 8, la même quantité d'aluminium devient toxique.

     

    Dans une eau douce ou acide les métaux lourds sont beaucoup plus toxiques

    que dans une eau dure à pH neutre.

     

     - Les composés organiques dissous (COD).

    Ils jouent un rôle de chélateur

    c'est-à-dire qu'ils fixent les cations métalliques en constituant

    un complexe stable non ionisé et donc non toxique.

     

    - Les espèces vivantes.

    Les poissons qui ont évolué en eau dure sont plus sensibles que ceux

    qui ont évolué en eau douce puisque les métaux sont plus toxiques en eaux douces.

    Les poissons qui y vivent ont développé des défenses pour contrer ce type de toxicité.

    Donc un poisson qui vit dans une eau à GH élevé

    va devenir fragile si on le place dans une eau à GH faible.

     

    - La croissance des plantes.

    Les métaux lourds entrent dans les tissus des plantes.

    Si une plante n'évolue pas, sa concentration en métaux va demeurer la même

    alors que si la plante grandie, ses tissus vont devenir plus important

    et donc la concentration de métaux lourds va se réduire,

    comme une cartouche d'encre dans un verre d'eau donne un bleu soutenu

    alors que cette même cartouche dans 10 litres d'eau n'apparait presque plus.

     

    - Le sol.

    Il existe des particules dans le sol qui fixent les métaux lourds.

    Des particules organiques ou l'argile.

     

    Les éléments métalliques sont minuscules aussi ils entrent librement dans les tissus des plantes

    les plantes ne peuvent donc pas s'en protéger directement.

    Elles ne peuvent pas refuser l'entrer des métaux dans leurs tissus.

    Par contre les plantes peuvent fabriquer des chélateurs naturels.

     

    On verra çà dans la seconde partie de la leçon 2, la semaine prochaine.

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Avis de Trempette n°61.

     

    Je ne sais pas bien pourquoi donc

    mais Sereine blablate que il faut du kipic à bouboules rouges.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    La cousine elle est toujours ok d'accoq pour du recherchage dedans forêt.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    Le fou dingue c'est que dedans forêt

    il y a de l'eau de là-haut

    qui a tracé un chemin vers la mer Manche

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    et que l'eau du chemin d'eau libre

    elle s'appelle comme moi GUIC.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    L'eau elle est un peu comme la cousine.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    La cousine elle s'appelle Mégara

    parce que bon, c'est parce que il y a une fille de roi fort

    qui s'appelle Mégara.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    Alors la cousine qui est aussi une petite princesse

    elle a pris le nom de la grande princesse.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    Et bien tout pareil

    moi Guic Trempette je suis un grand gens quelqu'un fort

    alors l'eau de là-haut elle a appelé le chemin de son eau libre

    qui coure à la mer Manche,

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    Guic en pensage à moi-même.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    Moi je trouve que c'est du bien fort grand en gentillesse.

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    Forêt aussi elle a fait du fort grand en gentillesse

    parce que bon

     

    Avis de Trempette n°61.

     

    Sereine elle a eu du kipic à bouboules rouges.


    9 commentaires
  •  

    Sereine et l'animal domestique de Titi

    le voisin des Résultoniens

    elles avaient pris un rendez-vous jeudi pour Klainam

    chez la dame verte

    pour que elle fasse du bye-bye aux bouboules du petit gosse.

     

    Et bien Klainam il a fait bye-bye le quartier des résultoniens

    pendant trois jours

    pour pas voir la dame verte.

     

    Sereine elle reste en bornage de cervelle :

    les bouboules doivent faire leur au-revoir du corps du petit gosse en grandissage

    mais

    il y a d'autres petits gosses en grandissage qui comptent

    donc elle blablate Sereine

    que

    tant que le 260L des Corydoras n'est pas en eau

    le gosse libre Klainam

    il reste sur la liste d'attente des choses à financer.

     


    18 commentaires
  • Pages 115 & 116 :

     

    On aime mal lorsque jamais on ne se demande :

    "Mais que veut vraiment l'autre ?"

    On aime mal quand on ne permet pas à celui sur lequel

    on a jeté son dévolu de réaliser pleinement son être.

    On aime mal lorsque l'on ne pense qu'à soi et non

    à celui qu'on est censé aimer.

     

    Pages 116 & 117 :

     

    Arrêtons-nous un instant sur le cas des orques qui

    deviennent agressives en captivité. Prisonnières, elles sont

    désespérées, stressées, en un mot malheureuses. Il

    faut pour comprendre la détresse de ces mammifères

    marins visionner le film Blackfish ou même une vidéo

    accessible sur Youtube qui montre l'attaque de l'orque

    Kasatka contre le dresseur Ken Peters en 2006 au

    SeaWorld San Diego. Pendant de longues minutes, au

    lieu d'exécuter le numéro attendu, Kasatka va saisir

    l'une de ses chevilles dans sa mâchoire, l'entraîner

    au fond du bassin plusieurs fois tout en le ramenant

    à la surface pour qu'il puisse respirer. Pendant près

    de dix minutes, l'orque va jouer avec son prisonnier

    en refusant de le lâcher. Les dresseurs comprendront

    plus tard ce qui a provoqué la colère de l'animal :

    les pleurs de son bébé Kalia dans un bassin attenant.

    Ils raconteront aussi que dans l'après-midi,

    Kasatka s'était emporté contre son bébé et qu'en arrivant

    dans le bassin destiné au show, elle avait continué de parler

    à son enfant. Les cris qu'elle entendra pendant le numéro

    seront des cris de détresse.

    Et l'on comprend alors que Kasatka, qui a elle-même été

    violemment capturée à l'âge de 1 an en Islande, qui a été séparée de

    sa mère, se rebelle contre sa situation et contre ce que les hommes

    font subir à son propre bébé. Elle est en colère, et veut

    montrer au maître qu'il peut être l'esclave si elle le désire.

    Elle pourrait tuer Peters mais elle choisit de lui laisser la vie :

    il ne s'agit que d'un avertissement.

    Les orques sont extrêmement intelligentes, et savent très bien ce qu'elles font.

     

    En février 2016, PETA a révélé qu'un animal par mois

    était mort prématurément chez SeaWorld au cours des trois mois

    précédents. Les mammifères marins n'ont rien à fiche dans des

    cages en verre.

     

    Page 119 :

     

    Rien ne permet de justifier moralement la pratique de l'enfermement

    d'un être sensible naturellement attaché à sa liberté.

    Même si un esclave est né en captivité au lieu d'avoir été arraché

    à son village et à sa famille, sa condition n'en reste pas moins inacceptable.


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires